Guide d'achat

Envie d’acheter un vélo électrique ? Voici quelques astuces

Les vélos électriques gagnent toujours en popularité. Avec un vélo électrique, vous pouvez vous rendre au boulot plus rapidement qu’avec un vélo ordinaire et vous pouvez parcourir plus de kilomètres le week-end qu’auparavant. Nous énumérons les éléments auxquels vous devez prêter attention lorsque vous décidez d’acheter un vélo électrique.

1. Quel est votre terrain préféré ?

Vous souhaitez uniquement rouler dans la ville avec votre e-bike ? Ou bien vous aimez rouler dans la boue en hiver avec un VTT à assistance électrique ? Ces dernières années, il existe une large gamme de vélos électriques adaptés à tous les types de terrain. Différentes marques proposent des vélos capables de s’adapter à tous les terrains. Le choix vous appartient !

Ici, c’est le couple du moteur qui joue le plus grand rôle. Si vous vivez dans une région plate, un couple de 40 à 45 Nm est suffisant. Pour une région vallonnée, il est préférable de rechercher un moteur avec un couple de plus de 60 Nm, mais en fonction du budget disponible, vous pouvez certainement aller plus haut.

2. Quel système de propulsion préférez-vous ?

Il existe donc des vélos électriques pour tous les terrains, mais on distingue également le type de motorisation. Les vélos électriques les plus récents peuvent atteindre des vitesses allant jusqu’à 45 kilomètres par heure. Nous appelons ces vélos électriques des speed pédélecs. Pour cela, vous avez besoin d’un permis de conduire et le vélo doit être enregistré auprès de la DIV. Une autre possibilité est celle des vélos qui ne supportent que des vitesses allant jusqu’à 25 kilomètres par heure. Ces vélos sont peut-être un peu plus lents, mais l’expérience est plus naturelle et vous pouvez profiter du paysage qui vous entoure. Le prix est également inférieur à celui des speed pédélecs.

Pour la transmission, il est préférable de se diriger aujourd’hui vers une transmission par courroie avec un système de changement de vitesse interne ou automatique, qui permet d’économiser un peu d’entretien. Si vous avez un budget légèrement inférieur ou si votre région est très vallonnée, une transmission par chaîne avec au moins 7 vitesses sera certainement suffisante.

3. Quelle autonomie votre vélo doit-il atteindre ?

Si vous habitez à 50 kilomètres de votre lieu de travail, vous ne voulez pas avoir à parcourir les dix derniers kilomètres sans assistance. C’est pourquoi il est important de savoir exactement quelle distance peut couvrir votre vélo. Rassurez-vous, presque toutes les nouveaux vélos électriques ont une autonomie de plus de 50 kilomètres. Ce que vous devez prendre en compte, c’est la possibilité de recharger la batterie de votre vélo électrique au boulot ou à un autre endroit. Si ce n’est pas le cas, il est préférable de compter le nombre total de kilomètres !

Le facteur le plus important à prendre en compte ici est la valeur en wattheures, exprimée en Wh. Pour une autonomie allant jusqu’à 100 km, 500 Wh devraient être suffisants, bien que pour les terrains vallonnés, 600 Wh soit probablement un choix plus sûr. Voulez-vous pouvoir parcourir plus de 100 km à vélo avec une seule charge ? Cherchez alors un vélo avec une assistance électrique de plus de 600 Wh.

4. Dans quelle fourchette de prix achetez-vous votre e-bike ?

Malheureusement, l’assistance d’un vélo électrique n’est pas gratuite. Par conséquent, un e-bike est beaucoup plus cher qu’un vélo sans assistance. Soyez donc prêt à payer un peu plus. Vous optez pour un modèle d’entrée de gamme ? Sachez ensuite que les composants, tels que le moteur et la batterie, sont de qualité inférieure et ne dureront donc pas aussi longtemps que ceux des modèles plus chers. À long terme, il peut être plus économique d’acheter un vélo qui coûte un peu plus cher.

Les différentes options, comme les freins à disque hydrauliques ou les freins sur jante mécaniques, par exemple, ont un impact majeur sur le prix. Le prix moyen d’un vélo électrique en Belgique en 2019 était de 2 588 €, selon un sondage réalisé par Velofollies et TRAXIO. Si vous allez plus bas, vous devez savoir que vous perdrez aussi en qualité. Si vous allez plus haut, en revanche, vous pouvez certainement obtenir des options supplémentaires intéressantes.

5. Pouvez-vous faire un essai avec un vélo électrique ?

Comme il s’agit d’un achat coûteux, il est préférable de faire un essai avec votre futur vélo électrique. Si vous choisissez d’acheter votre vélo dans un magasin de vélos, cela ne pose normalement aucun problème. Lorsque vous commandez votre e-bike en ligne, ce n’est souvent pas possible. L’avantage est que les vélos sont un peu moins chers en ligne.

Voulez-vous en savoir plus sur l’assurance vélo AXA ?

Article précédentArticle suivant

Send this to a friend