Divers

Voici le principal obstacle à l’utilisation du vélo…

Pourquoi les Belges et, de manière plus globale, les Européens, ne prennent-ils pas plus souvent leur vélo ? Question annexe : comment est-il possible de les inciter à le faire ? Une étude européenne menée dans 9 villes de 4 pays tente d’y apporter une réponse.

C’est la sécurité routière qui est pointée du doigt. Tant à Gand qu’à Liège, les utilisateurs se disent préoccupés par leur sécurité. En revanche, aux Pays-Bas, à Groningen et Tilburg, cette considération ne semble pas du tout peser dans la balance. Avec l’arrivée des vélos électriques, l’effort physique à fournir devient moins une excuse pour ne pas se mettre aux deux roues.

Alors, quelle solution ?

Benoît Godart, de l’Institut VIAS, propose de motiver les communes à investir dans une infrastructure adaptée. « Les communes se disent qu’elles ne vont pas construire une piste cyclable à cet endroit car il n’y a pas de cyclistes. Mais c’est l’inverse qu’il faut faire. En créant l’infrastructure, on attire de nouveaux usagers », avance-t-il à nos collègues de Sudpresse. Les villes et les communes intéressées par l’aménagement de leurs voiries pourront non seulement recevoir gratuitement des recommandations, mais aussi « une fourchette sur le coût des investissements ».

Article précédentArticle suivant